L'Image du jour

Dernier Dossier

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER

La télégestion et le client-usager bénéficiaire

Services aux bénéficiaires avec YouTime

Services aux bénéficiaires avec YouTime

Pour les services à domicile, Modernisation rime avec Télégestion. C’est un instrument utile aux gestionnaires-employeurs pour compter les heures réalisées des intervenants-employés. Mais c’est une erreur de l’imposer aux bénéficiaires, d’occulter l’attestation et l’évaluation de service fait. Le service de RDV en ligne YouTime propose une alternative collaborative, utile aux trois parties : gestionnaire, intervenant, bénéficiaire.

 

Les dérives d’une dématérialisation qui occulte le bénéficiaire

La télégestion est une affaire d’heures de travail entre gestionnaire et intervenant. Informer le bénéficiaire sur ses interventions, recueillir son attestation et évaluation de service fait, sont les vrais sujets occultés.

La télégestion fournit au mieux des « portails bénéficiaires » inutiles :

Exemple 1 : portail de suivi bénéficiaire de la télégestion Domiphone d’Edenred qui se contente d’afficher des durées arrondies. C’est sans intérêt pour le bénéficiaire car il a besoin de pointages bruts : des débuts et fins à la minute près, avec des intervenants nommés, pour se rassurer, pour attester ou contester.

Exemple 2 : portail de suivi bénéficiaire de la télégestion Domatel d’Apologic qui se contente d’afficher les plannings à venir. C’est sans intérêt pour le bénéficiaire car il a besoin d’un ensemble de plannings passés, de relevés bruts et corrigés, pour se rassurer, pour attester ou contester.

 

La télégestion permet aux gestionnaires de modifier librement les données de pointage pour facturer sans l’aval du bénéficiaire. Alors que la sincérité et l’intégrité de ces données sensibles impliquent un tiers-de-confiance, des procédures de modification collaborative. Les fraudes aux heures non-réalisées facturées sont faciles :

Exemple 3 : relevé de télégestion Domatel d’Apologic de 29 heures, bidouillé à 33 heures, facturé à 33 heures.

 

La télégestion incite à la délinquance des intervenants sur les bénéficiaires isolés, affaiblis par l’âge et le handicap. En effet, l’évaluation à chaque intervention étant occultée, les intervenants sont facilement tentés par des abus face aux bénéficiaires sans défense.

 

 

Les services aux bénéficiaires

Le bénéficiaire a besoin de suivre ses interventions, disposer des informations tangibles en cas d’incidents.

Avant la prestation : être informé par mail-SMS à chaque prise-modification de RDV ; disposer d’un planning en ligne ; en cas de changements, l’intervenant ou le bénéficiaire interagit directement avec le planning de façon collaborative.

En fin de prestation : être informé de la durée brute enregistrée ; recevoir une attestation claire de la prestation : durée brute-corrigée, identité de l’intervenant ; évaluer la prestation ; laisser des commentaires de liaison.

Après les prestations : disposer des plannings passés, des relevés bruts et corrigés, des évaluations passées, des messages échangés.

YouTime fournit gratuitement tous ces services à tous les bénéficiaires. 

 

Le numérique collaboratif : des leviers pour les gestionnaires

Pourquoi réduire la gestion des interventions aux pointages de présence des intervenants ?

Pourquoi ne pas faire interagir les intervenants et bénéficiaires ?

En laissant l’intervenant et le bénéficiaire modifier directement et de façon collaborative leur planning, pour des réglages de dernières minutes, le gestionnaire est déchargé des soucis de coordination des RDV.

En laissant l’intervenant et le bénéficiaire corriger directement et de façon collaborative leur relevé, en cas d’incidents, le gestionnaire est déchargé des erreurs qui sont sources de mécontentement.

En disposant des données systématiques autres que les début-fin pour chaque intervention : messages de liaison, notes d’évaluation, résultats d’enquêtes, … le gestionnaire suit plus finement ses interventions.

Les RDV collaboratifs YouTime sont des leviers de l’efficacité opérationnelle, de la satisfaction clients et collaborateurs.

 

 

 

Chi Minh PHAM